Comment s’adapter à vos verres progressifs ?
Comment s’adapter à vos verres progressifs ?
Presbytie | 4min

Comment s’adapter à vos verres progressifs ?

Véritables concentrés de technologie, les verres progressifs sont la solution la plus appréciée des Français pour corriger la presbytie. Parfaitement ajustés au style de vie et à la morphologie du porteur, ils offrent un grand confort de vision. Ils peuvent demander toutefois un temps d’adaptation, dont la durée varie d’une personne à l’autre. Voici nos conseils pour vous habituer au plus vite et profiter pleinement de vos nouveaux verres…

Adaptation aux verres progressifs : quels « symptômes » ressent-on ? 

La période d’adoption de vos nouveaux verres progressifs peut au départ causer quelques sensations désagréables, mais temporaires. Parmi les plus courantes, on trouve :

  • Des zones floues sur les bords des verres
  • Une perception altérée de la profondeur ou des distances
  • Des maux de tête
  • Une impression de vertige ou de déséquilibre 
  • Une sensation de tangage

Ces sensations durent jusqu’à ce que vos yeux se coordonnent parfaitement aux champs de corrections de vos verres.

   Pourquoi les verres progressifs demandent-ils un temps d’adaptation ?

Avec les verres progressifs de dernières générations tels que les verres Varilux® X Series, votre temps d’adaptation est réduit. 
 
Cependant, le verre progressif peut être un changement dans les comportements visuels auquel le cerveau doit s'habituer. Pourquoi ? Contrairement aux verres unifocaux qui ont la même correction sur toute leur surface, et qui corrigent des défauts visuels tels que la myopie par exemple, les verres pour personnes presbytes comprennent non pas une, mais plusieurs puissances de correction sur leur surface. Ils corrigent ainsi votre vue de loin comme de près en suivant les mouvements naturels de l’œil. 
 
Vos yeux et votre cerveau ont besoin de temps pour s’habituer à passer d’une zone à l’autre de façon tout à fait naturelle. Les sensations ou les gênes que vous ressentez la première fois que vous portez vos lunettes sont donc parfaitement normales et temporaires. 

Sans que vous ne vous en rendiez compte, de moins en moins d’efforts seront nécessaires à votre cerveau. Le confort que vous tirerez de vos verres progressifs vaut largement ce travail d'adaptation. Vous n’aurez plus à jongler avec deux paires ou à retirer vos lunettes pour voir net de près comme de loin. 

Combien de temps dure l’adaptation aux verres progressifs ?

Ce délai varie d’une personne à l’autre et selon le degré de presbytie. Il peut aller de quelques heures seulement, à trois semaines. La très grande majorité des porteurs de verres progressifs parviennent à s’y habituer à l’issue de cette courte période. 
Pour une meilleure adaptation, privilégiez des verres de génération récente pour un port de tête plus naturel.

Choisir les verres progressifs qui vous conviennent pour vous adapter facilement

Parce que chacun de nous est différent, il existe de nombreuses gammes de verres progressifs conçues pour s’adapter au mode de vie de leur porteur. Votre opticien connaît les dernières innovations et saura vous orienter vers le bon choix de géométrie en fonction de l'usage que vous en aurez. C’est de cette géométrie dont vont dépendre les caractéristiques et performances du verre. Ce choix impactera votre temps d’adaptation et votre confort de vision au quotidien. Si vous passez une grande partie de vos journées sur la route par exemple, vous aurez besoin de verres vous offrant un large champ de vision.

Outre le choix du verre, l’expertise de votre opticien est également déterminante pour assurer les prises de mesure et le bon centrage de vos verres, qui faciliteront votre adaptation aux verres progressifs. Il vous aidera également à choisir une monture adaptée à des verres progressifs, suffisamment haute et large pour couvrir tout le champ visuel. A noter que certains verres progressifs existent spécialement pour s'adapter aux petites montures.

Nos conseils pour vous adapter rapidement à vos verres progressifs

Il est possible de s’adapter aux verres progressifs quel que soit votre âge et votre degré de presbytie. Voici quelques conseils pour obtenir une vision confortable le plus rapidement possible.

  • Votre ophtalmologiste a repéré une presbytie ? N’attendez pas pour vous rendre chez votre opticien. Une fois votre paire délivrée, portez-la immédiatement, en continu tout au long de la journée. 
    Si vous changez de verres progressifs, ne remettez pas votre ancienne paire.
  • Penser à placer les objets que vous observez face à vous ou pointez le nez dans leur direction. Vous ne serez ainsi pas gêné par des zones floues en périphérie des verres. 
  • Pour regarder au loin, par exemple lorsque vous conduisez, regardez à travers la partie supérieure de vos verres. De même, lorsque vous descendez les escaliers notamment, baissez le menton pour que votre regard se trouve dans la partie haute de vos verres.
  • Pour lire sur votre écran d’ordinateur, utilisez la partie centrale de vos verres (zone intermédiaire).
  • Pour regarder un objet à moins de 50 cm, lire sur votre téléphone par exemple, utilisez la partie basse de vos verres. 
  • Votre opticien peut aussi monter des verres progressifs sur vos lunettes de sport. Pour vous y habituer, portez-les à chaque séance. Si vous êtes cycliste par exemple, utilisez la partie haute de vos verres pour voir la route et la partie basse pour lire le compteur attaché à votre guidon.  
Les différentes zones de visions dans un verre progressif Essilor

Votre opticien : une expertise essentielle pour accompagner votre passage aux verres progressifs

Le rôle de votre opticien est essentiel dans votre adaptation aux verres progressifs : la qualité de sa prise de mesures et le centrage des verres qu’il effectue sont déterminants dans celle-ci. Les verres progressifs sont en effet entièrement personnalisés en fonction de votre physiologie et de votre mode de vie. C’est pourquoi lors de votre visite, votre opticien cherche à comprendre la façon dont vous utilisez votre vue en vous posant des questions sur vos activités quotidiennes. Il tient compte de votre métier, vos modes de déplacements, vos loisirs, votre utilisation des écrans… Il prend également votre posture en considération. 

Que faire si vous ne vous habituez pas à vos verres progressifs?

Une adaptation « normale » aux verres progressifs peut prendre plusieurs semaines. Toutefois, si vous les portez en continu depuis trois semaines et que votre vision vous gêne encore, rendez-vous à nouveau chez votre opticien et décrivez-lui votre problème. 
De nouveaux réglages suffisent parfois à faire la différence. Si votre gêne persiste, vous disposez d'un délai de 3 mois à compter de la livraison de vos lunettes pour bénéficier de la garantie Satisfaction Essilor Après une analyse approfondie de vos verres (mesure des verres, vérification des marquages, contrôle du bon centrage des verres, vérification de la monture…), un échange des verres pourra être effectué afin de régler le problème d'inconfort.

Trouver un opticien